Archives par étiquette : regard des autres

Question d’enfant : pourquoi tu es sourde ?

photo prise à Lyon (place Bellecour)

ça y est ! Tchipie, ma fille de 5 ans, m’a posé la fameuse question !

Est-ce que parce qu’elle commence à se rendre compte du regard des autres ? Une fois, j’ai surpris une phrase sur la bouche d’une fillette au centre de loisirs où je suis allée chercher ma fille : ‘Ta maman, elle est toujours comme ça?
Je ne sais pas ce qu’a répondu ma fille mais je n’ai pas cherché à m’y incruster.
Si vous me suivez depuis le début du blog, vous savez bien que je ne veux pas forcer les enfants à m’en parler. Je ne leur en parle que si nécessaire ou bien quand ils me posent des questions en rapport avec la surdité.

Alors, ma fille m’a posé la question après son bain du soir. Mais attendez… Avant sa question, pendant que je la séchais avec une serviette, elle m’a parlé dans mon oreille, j’ai été surprise.
Je lui dis : ‘J’entends ta voix avec mes appareils mais je ne comprends pas. Je regarde ta bouche pour comprendre. Tu disais quoi ?
Alors elle a souri, un peu gênée je pense.

Et elle m’a posé la question : ‘Pourquoi tu es sourde ?’

Je lui ai dit que, une fois, j’étais très très très très très très très très malade quand j’étais petite et qu’après, je suis devenue sourde.
Ses questions s’enchainent : ‘c’est quoi le tuyau? c’est quoi dans ton oreille?’

Je lui explique en lui montrant les différentes parties de mon appareil auditif. La petite machine derrière l’oreille, le tube et l’embout. ça grossit sa voix et les bruits autour de moi. Si je n’ai pas mes AA dans mes oreilles, je n’entends rien et elle le sait très bien.

Car une autre fois, elle avait essayé de m’appeler pour me tester alors que je n’étais pas appareillée à ce moment. Ah la coquine!

Ensuite, elle m’a dit : ‘Il faut parler doucement avec toi. Pas vite.
Oui, c’est bien cela, ma Tchipie !

Grâce à vous…

Chuuut quand je parle trop fort, oui oui je parle parfois trop fort sans le faire exprès, ma voix est enrouée, oui, oui, je suis habituée aux coups d’oeil qu’on me jette dans le métro, dans la rue, etc… oui, oui, je suis un boulet quand je ne comprends pas, quand je vous fais répéter… Avant, ça me mettait mal à l’aise ou me faisait souffrir en voyant que l’autre est gêné par moi, par ma particularité, mon fardeau dont je ne pouvais me débarrasser. Je faisais fuir certaines personnes et je les fuyais aussi. Elles sont sympas avec moi mais m’ignorent en la présence des autres, que dire devant ce genre d’attitude ?

J’ai appris à faire en sorte que ça glisse désormais sur moi, Continuer la lecture