Archives de catégorie : Autour de la surdité

Ma chère concentration

« C’est comme faire un puzzle, un Sudoku et un Scrabble en même temps. » Ian Noon


Ma charge mentale, pas celle de la maman, mais mon autre charge mentale, invisible elle aussi, celle qui est impactée par ma surdité.

Mon alliée de toujours…

Ma chère concentration qui me poursuit depuis mon enfance, qui m’a souvent bien fatiguée lors de ma scolarité et de mes études. Ma concentration que je retrouve tous les jours que ce soit sur le plan privé, professionnel ou social.

Ma chère concentration qui m’a découvrir les acouphènes dès l’âge de 21 ans et qui me les impose – encore aujourd’hui – quand je me suis trop concentrée sur les lèvres des autres.

Ma chère concentration que je dois comprendre, analyser… pour pouvoir l’adopter dans mon quotidien.

Ma chère concentration qui m’oblige à faire des pauses, à m’isoler quand j’en ressens le besoin.
Le besoin d’être au calme, de ne dépendre de personne, de me promener seule, de lire ce que je veux, de prendre soin de moi le plus souvent possible.

Je ne pourrais certainement pas tenir le rythme actuel sans ces pauses-là, sans la compréhension de mon entourage.

Les impacts sur moi

Ma chère concentration qui fait dire aux autres mes défauts / comportements inappropriés sans que je le veuille vraiment :

  • L. est chiante / fainéante / agressive.
  • Elle nous oblige à répéter / faire des efforts / articuler mais elle ne nous regarde pas tout le temps.
  • Elle est souvent fatiguée et pourtant, elle se couche tôt.
  • Elle est hautaine / distante, elle n’est pas sociable… etc.

Mais oui, je suis un peu de tout cela à la fois ! Je suis obligée d’assumer ces étiquettes sinon je ne pourrais plus dormir.

Longtemps, surtout quand j’étais petite, je ne pouvais me défendre et je trouvais cela injuste.
Je croyais aussi peut-être que c’était une partie de ma personnalité (forcément d’après les dires des autres !).

Ce qui m’a sauvée

Les gens me disent : Quand on te rencontre, on pense à tort que tu es comme ça, comme ci. Mais quand on apprend à te connaitre, cela n’a rien à voir.

Eh bien, merci…

Aussi ce détail. J’adore lire : cela m’a permis d’apprendre beaucoup sur moi, sur notre société… D’ailleurs, je vous avais parlé de ma bibliothérapie sur mon blog.

Plus on lit les témoignages des sourds ou de ceux qui les côtoient (entourages, spécialistes de la surdité…), plus on comprend que les sourds sont souvent affublés des mêmes étiquettes, que c’est la perception erronée des entendants qui nous jugent à partir de ces caractéristiques subtiles. Car ils ne connaissent pas les impacts de la surdité sur nos relations, nos attitudes…

Hélas, comme l’agressivité, la susceptibilité, la fatigue et l’isolement volontaire…
Et malheureusement parfois, cette perception nous façonne à tort, contre notre gré, le plus souvent inconsciemment.

Je partage avec vous, cet article expliquant très bien (en anglais) ce qu’est la fatigue de la concentration qui est spécifique chez les sourds, et comment cela les affecte au quotidien.

Question d’enfant : pourquoi tu es sourde ?

photo prise à Lyon (place Bellecour)

ça y est ! Tchipie, ma fille de 5 ans, m’a posé la fameuse question !

Est-ce que parce qu’elle commence à se rendre compte du regard des autres ? Une fois, j’ai surpris une phrase sur la bouche d’une fillette au centre de loisirs où je suis allée chercher ma fille : ‘Ta maman, elle est toujours comme ça?
Je ne sais pas ce qu’a répondu ma fille mais je n’ai pas cherché à m’y incruster.
Si vous me suivez depuis le début du blog, vous savez bien que je ne veux pas forcer les enfants à m’en parler. Je ne leur en parle que si nécessaire ou bien quand ils me posent des questions en rapport avec la surdité.

Alors, ma fille m’a posé la question après son bain du soir. Mais attendez… Avant sa question, pendant que je la séchais avec une serviette, elle m’a parlé dans mon oreille, j’ai été surprise.
Je lui dis : ‘J’entends ta voix avec mes appareils mais je ne comprends pas. Je regarde ta bouche pour comprendre. Tu disais quoi ?
Alors elle a souri, un peu gênée je pense.

Et elle m’a posé la question : ‘Pourquoi tu es sourde ?’

Je lui ai dit que, une fois, j’étais très très très très très très très très malade quand j’étais petite et qu’après, je suis devenue sourde.
Ses questions s’enchainent : ‘c’est quoi le tuyau? c’est quoi dans ton oreille?’

Je lui explique en lui montrant les différentes parties de mon appareil auditif. La petite machine derrière l’oreille, le tube et l’embout. ça grossit sa voix et les bruits autour de moi. Si je n’ai pas mes AA dans mes oreilles, je n’entends rien et elle le sait très bien.

Car une autre fois, elle avait essayé de m’appeler pour me tester alors que je n’étais pas appareillée à ce moment. Ah la coquine!

Ensuite, elle m’a dit : ‘Il faut parler doucement avec toi. Pas vite.
Oui, c’est bien cela, ma Tchipie !

Prenons soin de notre coeur

Coeur

J’ai récemment regardé l’Enquête de santé, Accident cardiaque : les femmes en première ligne (replay sous-titré). Je ne peux pas ne pas en parler sur mon blog :

Les avantages d’être un parent sourd

voiture_retroviseurEn lisant ce billet ‘les 8 avantages à avoir un mari sourd‘, je me suis dit : Tiens, on n’a jamais parlé des avantages à avoir un parent sourd ou même d’en être un. Donc j’ai listé les avantages d’être une maman ou un papa sourd-e, en essayant d’être la plus ouverte possible car je n’oublie pas les papas sourds ! A ce jour, j’en ai trouvé 12 Continuer la lecture

Les youtubeurs sourds

indexEn ce début de la nouvelle année (je vous adresse tous mes voeux de bonheur, prospérité, santé !), le phénomène des Youtubeurs est encore en pleine expansion et parmi eux, des sourds… Chacun excelle dans le domaine où il se sent le plus à l’aise et la majorité, il me semble, parlent de leur ressenti en rapport avec leur surdité, souvent avec des anecdotes drôles, ou alors rien à voir avec la surdité, Continuer la lecture

Les violences faites aux femmes sourdes ou malentendantes

Violence stopA l’occasion de la journée internationale des violences sur les femmes, je sors ce billet qui était resté dans un tiroir depuis des mois, et qui parle bien du thème… Pour préparer ce billet, j’avais successivement regardé les 2 reportages de L’Oeil et la Main, le fonctionnement du numéro d’urgence 114 et l’ADWAS, un abri américain qui fait référence au centre d’aide aux femmes sourdes, victimes de violence conjugale.

Ce qui m’a frappée dans ces reportages, Continuer la lecture

Méthode d’orthophonie : Borel-Maisonny

copyright ESF Bien lire

copyright ESF Bien lire

C’est vrai que je ne parle pas beaucoup d’orthophonie et pourtant, je n’ai nullement souffert pendant ces séances ! Mon dernier orthophoniste m’a dit : ‘chouette ton blog mais tu devrais aussi parler du suivi de surdité’. Je mettrai du temps à en parler, ne t’inquiète pas. Cela fait partie de ma vie, je l’ai expliqué un jour, et je ne me rends pas forcément compte que les gens minimisent souvent le travail réalisé sur les enfants sourds ou malentendants. Continuer la lecture

Retour dans le monde sonore

13713708…suite de mon billet ’14 mois de silence’…

Finalement, je suis retournée voir mon audioprothésiste, 5 mois après mon retour de congé maternité. Pendant ces longs mois, petit à petit, un changement s’est opéré en moi au travail… Les bruits me manquent, j’ai besoin d’entendre Continuer la lecture

L’Entendant est mal poli quand…

keep-calm-and-smileCe billet, un petit défouloir… Cela peut arriver à tout le monde, n’importe quand et dans tous les endroits possibles.
Beaucoup d’entendants sont mal polis, surtout quand ils ne connaissent pas la surdité, il y en a qui ne le savent pas mais le sauront… Il y en a qui croient être polis, d’autres qui font exprès d’être mal polis… Ces attitudes me déplaisent en tant que sourde et peut-être que la liste en fera réfléchir plus d’un (ou donner des idées et tant pis!)… Allez, je me lance ! Continuer la lecture

Je suis sourde oraliste

La perruche et la sirène - Matisse - 1952

La perruche et la sirène – Matisse – 1952

Il y a deux mois, une personne experte en accessibilité m’a dit : c’est rare de rencontrer une personne sourde profonde qui parle très bien et qui arrive souvent à lire sur les lèvres des inconnus. On n’a pas besoin d’écrire sur un bout de papier pour se faire comprendre avec toi.
(ça, je devrais l’encadrer sur mon mur)

J’aimerais expliquer un peu comment j’en suis arrivée là, pourquoi je me présente comme une sourde oraliste. Continuer la lecture