Les cancers féminins

cancer du seinVous l’avez deviné : Octobre Rose, le mois du dépistage du cancer du sein… Certes, ce n’est pas un sujet joyeux mais important pour nous, les femmes. Nos cancers spécifiques ne sont pas tous connus comme celui du sein… Samedi dernier, l’association François Giraud a organisé une réunion d’information sur les cancers féminins, avec un intervenant de La Ligue contre le cancer (en la présence d’un interprète LSF) et j’y ai assisté. J’ai bien compris l’interprète, en complément de la vidéo-projection du conférencier (j’y ai aussi appris des nouveaux signes).

Ce que j’ai retenu de la réunion d’information :

  • 52% des femmes seulement font le dépistage du cancer du sein en France (la France n’atteint pas les recommandations européennes de 70 %)
  • si beaucoup de cancers du sein se déclarent à partir de 50 ans, ces cancers se développent pendant les 10 années qui précèdent la découverte de la maladie chez la femme. Autrement dit, l’anomalie peut se développer dès 30 ou 40 ans ; le dépistage précoce (qui détecte une anomalie éventuelle avant l’apparition des signes douloureux ou physiques) permet de guérir rapidement avant l’âge de 50 ans. Nous pouvons donc nous faire dépister dès 25 ans.
  • Le cancer du sein est le plus répandu mais aussi le plus facilement guéri parmi les cancers féminins.
  • le cancer des ovaires n’est pas répandu (environ 3 500 cas par an) mais le plus grave : 1/3 guérit. A ce jour, on n’a pas de dépistage ni de traitement car la découverte se fait le plus souvent trop tard. Recherche médicale en cours.
  • pour les cancers du col ou de l’utérus, ce ne sont pas les mêmes cancers, ils se font dépister avec des frottis ou des biopsies.
  • La vaccination contre les infections à Papillomavirus humains (HPV) pratiquée chez les jeunes filles avant le début de la vie sexuelle : le vaccin n’est pas obligatoire et ne permet pas d’éliminer tous les virus ! Donc le dépistage par frottis est donc complémentaire et nécessaire.
  • il existe une centaine de HPV dont seulement 2 qui concernent les 70% des cancers du col.

La ligue contre le cancer propose des brochures d’information :

L’association François Giraud contre le cancer, pour l’accès à l’information des personnes sourdes en Langue des Signes Françaises (LSF), s’adresse aux sourds (qui ont un cancer ou l’ont eu), aux familles/ proches du patient et au médico-social, et a 3 objectifs :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>