La bibliothérapie et la surdité

livreJe lis souvent, dès que j’ai du temps, que je m’ennuie, quand je suis en vacances. Ou encore pendant le trajet boulot-maison qui me prend 2h par jour, j’en profite aussi pour lire. Un jour, on parle de bibliothérapie et c’est la révélation.

Puis-je dire que je pratique la bibliothérapie si je lis les livres écrits par des sourds ou malentendants ? Je suis d’accord pour affirmer que la lecture est faite ‘pour s’ancrer dans le monde, donner du sens à nos existences et embrasser la vie malgré les difficultés’.

En réalité, cela a commencé pour ma part avec l’autobiographie d’Emmanuelle Laborit quand j’étais adolescente. Je me rappelle l’avoir dévoré en deux jours pendant les vacances d’été, je me disais que wahou, elle réussissait à se faire connaître au théâtre. Je le prêtai maintes fois à mes amies d’alors et je me souviens aussi de leur réaction : ‘Elle est contre l’oralisation, elle est pour la langue des signes au quotidien, je ne suis pas d’accord avec elle, c’est mieux ce que tu fais.‘ (n’oublions pas que nous étions dans les années 90)

Et j’ai continué à m’offrir des livres écrits par des sourds ou des entendants qui s’intéressent au monde des sourds (et pas par des gens qui s’y connaissent mal). Je me fais du bien en les lisant mais je ne savais pas encore ce que c’était la bibliothérapie.

Depuis que je découvre la bibliothérapie, je me rends compte du nombre de livres sur la surdité dans ma bibliothèque…
Je lis donc pour ne pas me sentir seule, pour trouver des mots à mon ressenti en tant que sourde oraliste, pour mieux analyser le monde des entendants, ce qui m’entoure, ce qui m’arrive. Par le mécanisme d’identification ou les effets de miroir, je me sens rassurée. Je ne me sens plus seule en tant que sourde, ma situation me paraît souvent moins dramatique ! Je ne peux pas baisser les bras si je vois que l’on a réussi à se battre.
Souvent, je pense en lisant ces livres : ‘Cela m’est aussi arrivé ! Ah, je ne suis pas la seule à le penser. Ah je pense pareil que lui ou elle ! Oh, il / elle a connu pire que moi et s’en sort bien !
Bien sûr, je me fais aussi une opinion en lisant : je peux ne pas être d’accord avec les auteurs, ce n’est pas parce que nous sommes sourds que nous serons d’accord sur tout… Nous aussi, nous apportons un regard différent et c’est ce qui m’intéresse dans ces lectures. Langue des signes, oralisme, intégration professionnelle, famille, etc… Autant de thèmes que d’opinions… Malheureusement, on parle rarement de maternité / paternité dans ces livres.

A force de lire ces récits, témoignages, romans ou BD qui mettent en scène des personnages sourds, je survis plus facilement dans la société et je m’exprime mieux en tant que sourde.

Voici la liste des livres que j’ai lus… n’hésitez pas à me faire part des livres qui ne sont pas cités et qui vous ont marqué (en rapport avec surdité ou autre handicap) :

Catégorie autobiographies / témoignages :

  • La planète des sourds de Jean Grémion
  • Le cri de la mouette d’Emmanuelle Laborit
  • Ecoute de Mélanie Hamm
  • Belle du silence de Brenda Costa
  • Sourde, muette, aveugle de Helen Keller
  • Miss et sourde ! de Sophie Vouzelaud
  • Moi, Armand né sourd et muet d’Armand Pelletier,
  • Les mots qu’on ne me dit pas de Véronique Poulain
  • La vie malentendue de Gérard Shea
  • L’oreille d’or de Elisabeth Barillé
  • Est-ce qu’on entend la mer à Paris ? Histoire de la permanence juridique pour les sourds d’Anne-Sarah Kertudo
  • Rien ne sert de parler si fort d’Aurélie de la Selle
  • Les Sourds, c’est comme ça d’Yves Delaporte
  • Au rythme du silence de Sarah Neef
  • Sourde en centre d’appels de Claire Merlin
  • Entendre d’un regard, récit d’une femme sourde d’Isabelle Kaisergruber (plusieurs pages sur relation maman sourde / enfants entendants / mari entendant)
  • Confidences d’une sourde malentendante de Natalie Sieber (auto édition)
  • Le silence apprivoisé de Jean-Max Coudon
  • Sourde aux maux de Martine Cygnelle (peu de texte sur relation maman / enfants)
  • Des mains et des lèvres de Françoise Chastel

Catégorie Bandes dessinées :

  • Super Sourde (Cece Bell)
  • Ann Sullivan & Helen Keller (Joseph lambert)
  • A silent Voice (manga)

Autres catégories :

  • La vie silencieuse de Marianna Ucria de Dacia Maraini – biographie
  • L’âme du silence de Magali Carré Ethuin) – autofiction (auto édition)
  • Des yeux pour entendre d’Oliver Sacks – essai
  • Deaf-Tips : 12 lecons du monde des Sourds pour ameliorer sa communication personnelle, sociale et professionnelle de Dr. Bruno Paul Kahne – essai
  • Albert Camus, l’empreinte du silence de Dr Dragon – essai

Autres handicaps :

  • Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle croit que je suis trapéziste dans un cirque de Charlotte de Vilmorin
  • Le second souffle de Philippe Pozzo di Borgo (à partir duquel a été inspiré le film Intouchables) et Tu as changé ma vie… de Abdel Sellou (son aide-soignant)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>